L’exploration linguistique, épistémologique, didactique et numérique des textes patrimoniaux scientifiques du Service Historique de la Défense à Brest : un exemple de médiation culturelle au lycée.

tampon marine« Un bien public à transmettre aux générations futures ». C’est ainsi qu’Antoine Berman définit l’utilité de la traduction[1]. La traduction peut ainsi se concevoir comme une opération tant diachronique que synchronique. Elle représente le miroir, les «  verres colorés » selon la belle expression de Georges Mounin[2] reliant aussi bien le passé au présent que le présent à lui-même quand il s’agit de traductions contemporaines. Cette « translatio studii » (traduction ou transfert du savoir) relève donc d’une véritable médiation non seulement culturelle mais aussi didactique. Lire la suite